La part du colibri

DSC_0006

Non, non, je ne suis pas encore totalement passée du côté vert de la force. Mes produits de soin et de maquillage sont loin d’être tous bio. Mais tout de même, je me surprend de plus en plus à regarder les compositions de mes produits. A 23 ans, j’ai toujours des petits boutons par-ci par-là, quelques rougeurs, j’ai l’impression de ne pas avoir vraiment quitté ma peau d’ado. Est-ce que nos grands-mères et arrière-grands-mères avaient tous nos problèmes de peau? Je veux dire, peut-être qu’elles n’utilisaient pas tous les produits que l’on utilise aujourd’hui, avec les ingrédients chimiques qu’il y a dedans. Peut-être qu’elles se contentaient d’une huile pour s’hydrater. Je ne sais pas.

Dans ma quête de la peau parfaite et d’une routine plus simple, j’ai donc voulu changer de démaquillant. Vous le savez, j’utilise depuis des années l’eau micellaire Créaline de Bioderma. En fait, je l’apprécie surtout pour la sensation de fraîcheur qu’elle procure, mais quant à son efficacité je dois avouer que j’ai tardé à réaliser qu’elle n’est pas si efficace que ça pour enlever tout mon maquillage (et encore, le plus souvent je ne mets pas de fond de teint). 3 cotons pour le visage et 3 pour les yeux en insistant bien lorsque le mascara ou l’eyeliner est tenace, c’est une perte d’argent, de temps, et ma peau et mes paupières sont irritées à cause des cotons et du frottement sans que je ne m’en aperçoive forcément. Peau irritée = peau qui se défend, donc qui regraisse vite, qui rougit… Peut-être que, dans mon cas, ma peau sensible avait besoin d’un peu plus de douceur.

DSC_0002

C’est alors que, au détour d’une balade dans ma pharmacie, mon oeil s’est arrêté sur l’Huile Lactée Démaquillante de Melvita. On aurait dit un flacon rempli d’or. Bon, comme toutes les huiles, sauf que celui-ci arborait en plus de jolies photos de roses. J’adore l’univers de Melvita: une marque toute simple, qui puise son inspiration dans la beauté de la nature, et qui existe tout de même depuis 30 ans. Créée en Ardèche, elle s’est inspirée tour à tour des abeilles, des fleurs… Je suis une fan de leurs huiles végétales et de leurs eaux florales. Bref, cette huile démaquillante… une merveille. Je ne pourrai absolument plus m’en passer. Je sais que je dis ça souvent, mais c’est vrai! Bon, pour résumer, en toute sincérité: elle démaquille en 30 secondes chrono et ne laisse aucune, vraiment aucune trace de maquillage, tout en respectant le film hydrolipidique de la peau. Même mon mascara waterproof, mon eyeliner Make Up For Ever de compèt’ et mon rouge à lèvres ultra rouge Diorling de Dior ne résistent pas. Un seul passage suffit, je revis. Je masse l’huile avec mes doigts (le massage est bon pour la circulation et donc l’éclat du teint et l’élimination des toxines), puis je vaporise un peu d’eau thermale (mais vous pouvez utiliser l’eau du robinet) et j’émulsionne. Ensuite, je rince à l’eau ou au gant de toilette, je sèche mon visage avec une serviette propre et je passe un coton de lotion apaisante. Le résultat est parfait: ma peau est nette, lumineuse, propre, je sens que cette routine est bien plus douce et du coup, je n’ai pratiquement plus de sensation d’irritation et d’échauffement. L’huile ne me donne pas de boutons, elle se rince facilement et ne laisse pas de sensation de gras après. Quant à l’odeur fleurie et raffinée, un régal.

DSC_0003

Sa composition est certifiée est bio et les ingrédients ne sont pas testés sur les animaux. Voici ce que l’on y trouve: de l’huile de noyau d’abricot, de l’huile de jojoba, de noisette, de ricin, de carthame, de rosier muscat et de l’essence de rose de Damas.

DSC_0004

Ensuite, j’applique un peu de Baume au Lait d’Ânesse d’Oléanat, que mon papa m’a ramené des Alpes. Il me connaît bien! Ce baume bio à l’odeur réconfortante est un délice à appliquer. J’adore les présentations en pot, mais en plus de cela la texture est fondante comme un nuage (je ne sais pas si un nuage est fondant, en fait je ne saurai jamais). Il nourrit la peau comme il faut le soir, grâce au beurre de karité et au lait d’ânesse dont il est composé. J’en applique aussi sur les talons, les coudes, et sur toutes les petites zones sèches et irritées par le soleil et le froid.

PS: Je tenais à vous faire part du conte amérindien rapporté sur le site de Melvita. « Un jour, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés et atterrés observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’active, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter sur le feu.

Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part ».

Et vous, que pensez-vous des produits bio? Vous sentez-vous concernés par l’environnement, et ce que vous mettez sur votre peau? Quels sont vos produits bio préférés, avez-vous des marques à me conseiller?

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

7 Commentaires

  1. Merci pour cet article, je suis en train de passer au bio pour toutes mes cosmétiques, et je recherche une solution efficace pour me démaquiller. Apparement, l’huile c’est le top et, du coup, grâce à ton article je pense que je vais tester celle ci. Pour ma part, je suis franchement dégoutée des produits que l’on trouve dans les cosmétiques non bio, et je me rend compte que ma peau ne s’en porte que mieux.

    Réponse
    • Coucou Nolween, je te conseille vraiment cette huile qui me ravit de jour en jour. Par contre, j’ai oublié de dire dans l’article qu’il faut éviter d’ouvrir les yeux pendant le démaquillage, car comme lorsque tout produit entre en contact avec la muqueuse, cela peut créer une irritation. Tout comme toi, j’essaie de plus en plus d’adopter une consommation responsable. Sans devenir parano et refuser catégoriquement le progrès pour autant (il y a des avancées cosmétiques qui permettent à notre peau de vieillir bien mieux qu’avant), je pense qu’il faut essayer de consommer en connaissance de cause et de savoir ce que l’on met sur la peau. De plus, j’en ai plus qu’assez de voir des animaux au service de tests pour des « produits de beauté », une consommation en soi assez superflue.
      Merci pour ton message, à bientôt!

      Réponse
  2. Laëtitia

     /  20 septembre 2013

    Bonsoir !
    Moi aussi j’utilise cette huile qui me convient très bien, bien qu’elle me pique facilement les yeux (mais c’est le cas avec de nombreux produits, à moins que ce ne soit mon mascara ?!! Bref ^^ ») quand je l’aurai terminé je pense en faire une « moi-même » avec des huiles Aroma-Zone (par exemple huile de ricin sulfatée qui se dissout dans l’eau et huile de jojoba proche du pH de la peau)
    J’essaie moi aussi de passer du côté vert de la force et je trouve que ce n’est pas si dur que ca, car il y a des dizaines de marques à tous les prix, c’est tout à fait possible de trouver des produits qui nous correspondent et en même temps ont un packaging attractif, une odeur à tomber et sont efficaces !
    Pour terminer, je trouve que l’on ne contrôle pas grand chose (pollution,…) par contre ce que je met sur ma peau (et dans mon estomac même si c’est plus compliqué je trouve) je peux le gérer alors pourquoi s’en priver !!
    Voilà ma petite contribution ^^

    Réponse
    • Coucou Laëtitia, merci pour ton commentaire plein de bon sens! Je suis bien d’accord avec toi! Les cosmétiques bio sont de plus en plus nombreux, efficaces et agréables à utiliser. Une amie m’a récemment fait découvrir la marque Marilou Bio, qui n’est vraiment pas chère.
      Je ne sais pas trop si l’on peut fabriquer son huile démaquillante soi-même, car je crois que la différence essentielle se trouve dans le raffinement des huiles. Mais ça vaut le coup d’essayer!
      Bonne journée 😉

      Réponse
  3. Je n’utilise que des produits bio en cosmétique (et, dans la mesure du possible, pour le reste, mais c’est parfois très difficile…), au point que je me décide de plus en plus sérieusement à me lancer un jour dans la création d’une entreprise spécialisée là-dedans… en ce moment, j’ai un gros, très gros faible pour les marques Acure Organics et Juice Beauty. Malheureusement, on les trouve difficilement et il faut les faire venir de loin… /:

    Réponse
    • Oh, quelle bonne idée! Je te souhaite beaucoup de réussite, si jamais tu te lances un jour. C’est un très beau projet. Je ne connais pas ces marques, merci pour la découverte 😉

      Réponse
  1. Best Of 2013 | Poudre de Soi ─

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Réflexions

    Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux. Mère Teresa
  • Archives

  • Catégories

  • Tags

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

%d blogueurs aiment cette page :